Bourgogne

La Bourgogne viticole est située au centre-est de la France, et s’étend d’Auxerre à Mâcon. Avec ses 27 200 hectares de production, le vignoble bourguignon représente 3% du vignoble français d’AOC. La Bourgogne est Divisée en 5 sous-régions qui sont, du nord au sud : le Chablis et Yonne, la Côte-de-Nuits, la Côte-de-Beaune, la Côte Chalonnaise et le Mâconnais. Ce vignoble est très étendu et bénéficie donc d’influences climatiques diverses : continentales au nord, océaniques à l’est, et méditerranéennes au sud. La Bourgogne se caractérise par différentes variations climatiques entre chaque sous régions et de nombreux microclimats locaux. Le Chablis et le Mâconnais sont par exemple espacés de 200 km, et ne bénéficient donc pas du même climat. Dans sa globalité le climat de la Bourgogne est continental, ce qui se traduit par des hivers froids et des gelées fréquentes même au printemps. Ces gelées printanières peuvent avoir de lourdes conséquences sur la vigne qui est à cette période en pleine période végétative. Les étés sont en revanche chauds et les automnes secs.

En Bourgogne, les cépages évoluent sur des argilo-calcaires. Cette situation géographique, climatique et géologique est idéale pour le pinot noir et le chardonnay, qui sont les principaux cépages de la région. A noter que d’autres cépages comme le gamay (dans le mâconnais), l’aligoté (un peu partout dans le vignoble) contribuent à l’élaboration des vins de Bourgogne. Le pinot gris, le césar, le sacy, le melon de bourgogne et le sauvignon rentrent aussi dans l’élaboration des vins de Bourgogne. La Bourgogne est très morcelée, souvent divisée en de petites parcelles. L’appellation La Romanée ne représente par exemple que 0.8 hectare de vignoble. Ce morcellement donne l’impression d’une grande complexité. C’est pour cette raison que les bourguignons ont crée les “climats”. Ils permettent de délimiter les parcelles de terres selon l’expression de leurs terroirs (climats, travail de l’homme, sols…)

Environ 200 millions de bouteilles sont produites chaque année (1,5 million d’hectolitres) dans cette région, ce qui représente 0.3% de la production vinicole mondiale. Une bouteille de vin de Bourgogne sur deux est vendue à l’export. La Bourgogne a une très belle renommée et compte parmi les vins les plus convoités et les plus chers du monde. Malgré son apparente complexité, le vignoble Bourguignon s’organise de façon hiérarchique en quatre niveaux d’appellations : régionales, communales comme le Vosne-Romanée en Côte-de-Nuits, les Premiers Crus comme le Meursault en Côte-de-Beaune, et les Grands Crus comme le Corton-Charlemagne en Côte-de-Beaune également.

Pin It on Pinterest