Sud (Méridional)

Le vignoble méridional de la Vallée du Rhône s’étend d’Avignon à Montélimar, sur une superficie de 71 000 hectares, beaucoup plus importante que la partie nord de la région. La production annuelle de rouges, rosés et blancs est sans commune mesure puisqu’elle atteint 2 840 000 hectolitres par an en moyenne (soit plus de 90%).

Le climat, typiquement méditerranéen, garantie un ensoleillement exceptionnel de plus de 2 700 heures par an, mais se distingue par la présence du plus célèbre des vents du Midi : le mistral. Dévalant la Vallée du Rhône depuis le Nord, il influence beaucoup la culture des vignes par son caractère froid et sec, son effet desséchant étant bénéfique lors des périodes humides, mais dévastateur lors des étés déjà très secs. A l’inverse du vignoble septentrional, qui suit le Rhône de façon plus longitudinale, celui des Côtes-du-Rhône méridionales s’étale sur la grande zone de convergence du Rhône et de tous ses affluents, qui a pour centre Orange.

Les terroirs y sont extrêmement complexes, situés sur des coteaux et plateaux issus des alluvions anciennes qui ont formé un bassin sédimentaire aux terrains riches et diversifiés. Ils justifient l’utilisation d’un grand nombre de cépages, qui permettent aux vignerons d’adapter l’encépagement de leurs parcelles aux sols qui les composent. L’AOC Chateauneuf-du-Pape reste sans conteste la tête d’affiche des vins du vignoble méridional des Côtes-du-Rhône.

Pin It on Pinterest