Grâce à la passion du vigneron pour le respect de l’environnement et une vinification responsable, l’ensemble de l’équipe travail depuis 4 ans à la mise en place d’un chai bioclimatique. Toujours dans une démarche noble du métier de vigneron, le domaine est fier de présenter ce nouveau lieu fait de bois, de terre végétal pour la toiture, de pierres et de grès roses des Vosges inspirant la sérénité.

Christian Binner étant pionné chez les viticulteurs en termes de techniques de production et de vinification, l’idée d’une nouvelle cave bioclimatique sur le domaine a été tout de suite approuvée et mise en place après de nombreuses recherches d’artisans capables d’une telle performance. Un chai bioclimatique est en adéquation avec les valeurs du domaine, ses caractéristiques architecturales permettent de maintenir des températures constantes mais aussi de contrôler l’humidité grâce aux différents matériaux sélectionnés. Aucune chance de trouver de l’inox dans ce bâtiment de 700m2 à la forme arrondie, l’ensemble du bâtiment accueil 40 foudres en bois soigneusement sélectionnés en fonction de leur âge, 190 ans pour les plus anciens.

Outre la production de vin naturel avec un total contrôle des sulfites lors du processus de vinification, le domaine possède une autre valeur ajoutée : le grand cru Kaefferkopf. Le terroir est granitique et marno-calcaire, l’exposition sud-est et est sur des pentes moyennes à fortes sur lesquelles les cépages du riesling, gewurztraminer, pinot gris et muscat ont été plantés. Ces différentes caractéristiques font de lui un terroir unique lui permettant d’être le 51ème grand crus alsacien en 2006.

Cet assemblage de singularités a une vraie influence sur le goût du vin. Ce terroir nous permet de découvrir des vins puissants et charpentés. Se sont des vins complexes, généreux, dotés d’une exceptionnelle fraîcheur en bouche ainsi que d’une note épicée.

Le muscat n’a pas été autorisé à la vinification pure pour le grand cru Kaefferkopf. En effet seul le domaine Binner possède des pieds de ce cépage sur ce terroir, le muscat grand cru Kaefferkopf n’existera donc jamais.

Pin It on Pinterest

Share This